Mot de passe oublié

Un Commentaire

  1. Prochaine réunion le 24 juillet entre 19h et 22h à la pépinière du Sanitas 30, rue André Theuriet (1er étage ou rez-de-chaussée).

  2. Bonjour,

    Comme vous nous avions présenté un projet qui n’a pas été retenu.
    Nous sommes fort désappointé par ce résultat puisque le montant global de l’aide sera de15 Million d’Euro soit pour les 14 lauréats une enveloppe moyenne de plus d’1 million d’Euro..
    Dans l’appel à projet les aides étaient comprises entre 50 000 et 200 000 € Maxi et devaient représenter au maximum 70% sur projet
    Comme d’autres postulants nous avons quelques doutes sur l’équité de ce résultat
    N’aurait il pas été plus judicieux d’aider 150 projets par une aide de 100 000 €….

    Très cordialement

    Bernard PELLETIER

    • Bonjour,
      Il y a forcément plus de déçus du fait du nombre d’élus face au nombre de candidats.
      Ce que vous ajoutez concernant les sommes attribués aux lauréats nécessite quelques éclaircissements, d’où proviennent les chiffres que vous annoncez ?
      Comme vous le dites vous-même l’appel à projet promettait d’aider des projets à hauteur de 200 000 € et non de plus d’1 million €.
      Veuillez citer vos sources, faute de quoi, aucune discussion n’est possible!

      Bien Cordialement,

      Didier Roudaut

        • A la vue de l’article que vous mettez en lien, on ne pourrait que s’indigner, bien naturellement !
          Néanmoins, cet article donne vraisemblablement de mauvais chiffres, car en effet, l’appel à projet tel qu’il était proposé était encadré par la règle des minimis, qui autorise une subvention de maximun 200k sur 3 ans (voir ici ). C’est un cadre strict(Union Européenne) et même l’Etat ne peut déroger à cette règle, il doit certainement y avoir méprise de la part du rédacteur de l’article!

          Bien cordialement,

          Didier Roudaut

          • Monsieur ROUDAUT, à vous lire nous ne pouvons donc que vous conseiller d’envoyer un message à Mme Aurélie BARBAUX, chef de rubrique à l’Usine Nouvelle, journal fantaisiste, pour lui expliquer qu’elle comprend mal les interventions officielles de MONTEBOURG et PELLERIN. Certes, nous pouvons accorder que l’erreur est humaine, sauf que dans le cas de cet Appel à Projet et de son résultat il y a bien des « choses curieuses » sur lesquelles nous vous conseillons vivement de vous pencher. La dernière en date, simple « détail », est que pour notre part (je représente ici l’association ARS MATHEMATICA et le projet de Metz) nous n’avons reçu le courrier officiel que ce samedi 21 décembre…dans l’hypothèse d’un projet qui aurait dû démarrer fin 2013 (Critères d’éligibilité). Vous direz qu’il reste 8 jours…Trêve de plaisanteries. Nous portons l’affaire au niveau médiatique et politique, et nous ne seront pas les seuls. Permettez-moi une question: comment avez-vous appris le résultat donné en catimini le 13 décembre à Paris ??? Bien cordialement.

          • Bonjour, j’ai en effet posté un commentaire il y a 2 jours sur le site de l’Usine Digitale en rapport avec l’article De Aurélie BARBAUX, mais mon commentaire n’apparaît toujours pas… Je peux me tromper, mais il me semble que le chiffre donné de 150 millions d’Euros, fait référence au programme d’investissement d’avenir du ministère du redressements productif et non à l’enveloppe spécifique fablab, d’où confusion.
            Dites-moi si vous arrivez à d’autres conclusions, personnellement je reste enclin à penser qu’il y a erreur dans l’article, mais il est important de démêler le vrai du faux…

  3. Effectivement il est bien difficile de démêler le vrai du faux dans une procédure absolument opaque et qui de facto ne respecte pas ses propres règles. Qui sont les experts pour cet Appel à Projet ? Pourquoi le retard formidable à donner les résultats ? Pour quoi les noms des projets sélectionnés n’apparaissent pas dans le communiqué de presse de la DGCIS, et pas davantage les montants accordés ? Pourquoi la moitié de la France est oubliée (Grand Est, Corse, Outre-Mer) ? Pourquoi certains avaient l’air informés avant tout le monde ? Etc. Etc. Toutes ces questions seront posée via des députés et une sénatrice…si la République fonctionne ! Mais vous ne répondez pas à ma question: comment vous vous avez été informé(s) ? Par l’article de l’Usine Nouvelle ? Cordialement.
    PS: les 150 M€ c’est autre chose, une autre ligne budgétaire. Et si vous multipliez environ 200K€ par 14 vous obtenez entre 2.5M€ et 2.8M€…ce qui ne colle pas avec la volonté de lancer la fabrication numérique à travers le pays, via les FabLab, comme il a été déclaré.

    • Nous avons été informé de l’issue de l’AAP par un tweet d’Interfabs le jour même.
      Si l’on en juge par les dernières lignes de cet article, les fablabs sont d’ores et déjà éligibles à d’autres programmes de soutien.

      ….Les ministres ont finalement annoncé que ce programme de soutien ne se limiterait pas à cet appel à projets et que le mouvement continuera d’être soutenu. A cet égard, les Fablab font pleinement partie des projets éligibles au programme de soutien à la « French Tech » doté de 215 ME, dans le cadre des investissements d’avenir.

    • Bonsoir Christian,

      Et bons vœux 2014 quand même …
      Je ne pensais pas te retrouver là à commenter l’AAP FabLab.
      J’avais moi-même candidaté et ne comprends pas, vu les projets retenus, pourquoi le mien ne l’a pas été alors qu’il avait de nombreuses originalités et des premières en France et dans le Monde.

      Je suis d’accord avec ta critique sur l’opacité totale du traitement de cet AAP et sur l' »exceptionnelle » ambition démesurée de l’Etat à développer les FabLabs en France.

      De mon côté, connaissant que trop les « effets d’annonce », j’avais déjà prévu le plan B, le plan C et le plan D. Ils sont actuellement lancés simultanément et j’ai très bon espoir qu’ils aboutissent !

      Ça doit être mes origines paysannes : ne jamais mettre ses œufs dans le même panier …

      Bien à toi.

      Pascal LHOSTE
      Directeur de l’ENSGSI

  4. Quel est le matériau utilisé pour la fabrication de ce chassis ?

  5. Bonjour Didier,

    Suite à ce post j’ai aussi planché sur un chassis un PS pour mon quadricopter. Par contre lors de la découpe à la CNC j’ai eu quelque problème de fonte du plastique en question. Est-ce que tu aurais quelques informations à me donner sur le type de frais utilisée, la vitesse de rotation, avancement et descente?

    Merci d’avance.

    • Bonjour Johan, je n’ai pas usiné moi-même ce châssis, mais ce que je peux dire, c’est que la qualité de la fraise compte énormément.
      Avec une bonne fraise on peut atteindre des vitesses de déplacement assez élevée et l’on observe pas de phénomènes de fonte de la matière.
      Le site d’où proviennent les fraises utilisées est celui-là : http://www.lmt-belin.com
      Elles sont plus chères certes, mais le travail s’en ressent et elles durent plus longtemps, ce qui vaut la dépense!

  6. Salut.

    Je pense que l’état français a financé des projets qui n’en avaient pas besoin. Des entreprises qui ont déjà des fonds etc n’ont pas besoin d’argent en plus pour créer leur Fablabs.
    Par contre les indépendants qui sont extrèmement impliqués dans les Fablabs ne sont pas aidés.

    A mon avis ils ont fait les mauvais choix.

    J’aurai préferé que l’état favorise l’implantation des Fablabs en France via des exonérations d’impots, des exonérations de taxes, ou dans le cas de financements de financer au coup par coup des Fablabs qui ont besoin de tel ou tel machine à tel ou tel moment. On aurrait aussi pu imaginer la mise à disposition de locaux. Il y à un moment ou il faut que tout le monde se mette d’accord pour aider ou non les Fablabs par ce que un coup oui un coup non, un coup on aide 14 Fablab … Il nous faut quelque chose de durable, enfin ce n’est que mon avis.

  7. super article!
    on va dire que je rale mais y a une coquile a « Sanistas » et il est dit que la decoupeuse c’est de l’impression 2D…

    merci encore!

  8. Retour PingFunLAB » Impression 3D & alimentaire : présentation à l’Institut des Métiers du Goût

  9. ça fait plaisir d’avoir un lieu et un fablab opérationnel à Tours

  10. Retour PingFunLAB » Nouveaux horaires du Funlab

  11. Retour PingLes pépites du « off  | «Le Ludo Blog

  12. Bonjour,
    sujet intéressant je serai la.
    Cordialement
    Gilbert Marin

  13. « Viste »!!!

    C’était grave intéressant sinon!

  14. Rien à dire, le contenu de votre répond aux besoins des internautes

  15. Ouah ! C’est vraiment classe ! Un grand bravo à vous tous !

  16. Bravo à vous et merci de nous partager cette journée ! !

  17. C’était vraiment super ,merci encore pour cette belle journée

  18. bonjour,

    Organisez vous des formations sur ARDUINO?

    Merci

    Michel hennequin

    • Nous en organisons de manière formelle que ponctuellement selon la disponibilité de nos bénévoles. Toute l’année en fréquentant le funlab et parce que beaucoup de nos membres connaissent Arduino, il est possible également de s’auto former au contact des autres !

  19. Adhérent depuis le mois de juin, je ne pourrai pas assister à la réunion ce jour.

    Désolé je viens de reprendre le travail ce lundi.

    PS: est-il possible de recevoir une synthèse de la journée pour apporter par la suite des idées au projet du FUNLAB de Tours?

    Michel Hennequin

    • Egalement indisponible, j’aurais aimé disposer d’une synthèse de cette journée, incluant notamment les coordonnées des participants ou – à tout le moins – leur nombre.
      L’organisateur de cette réunion étant habitué a la rédaction de compte-rendus, ceci ne devrait pas poser de problème insurmontable. A vot’ bon coeur Romain Lalande!
      … enfin, si vous repassez par là.
      Christian Béliard.

      • Bonjour Christian, bonjour Michel,
        Nous n’avons pas encore eu le temps de traiter toute la matière récoltée durant les journées, mais nous commençons aujourd’hui avec un programme de chantiers imaginés durant les deux temps collectifs.
        Bientôt un article de retour et de synthèse… pour l’instant on pousse des meubles 😉
        A bientôt,

        Romain

  20. S’auto-former « au contact des autres » ?
    Vraiment ?
    Au Lab ?

    Ah si seulement le FunLab disposait d’un poste d’auto-formation à l’Arduino en libre service, permettant d’accéder à deux Mooc « maison » développés par des membres, assorti d’une platine d’expérimentation prête à l’emploi pour faire les T.P., de documentations en ligne et d’un livret d’accueil pour aider au démarrage des grands débutants…

    Et si ce dispositif avait été approuvé par le Bureau et validé après les premiers tests par le même Bureau…

    Cette réalisation correspondrait fichtrement bien au besoin exprimé…
    Non ?

    Christian Béliard

  21. Retour PingLe programme du mois d’Août ! – FunLAB

  22. Retour PingHoraires d’ouverture 2017 du Funlab – FunLAB

  23. Retour PingPour les absents a la soiree TOBECA du FunLab | PALO ALTOURS

  24. Retour PingApéroLab #4 : Autour du vélo – FunLAB