Nos ambitions

 Le FunLab et la société numérique

La société à l’heure du Numérique

Le numérique est présents dans toutes les sphères de notre société et nous le côtoyons aujourd’hui tant dans notre vie privée que dans notre environnement professionnel. Cette omniprésence place la compréhension du numérique et l’appropriation de ses usages comme un savoir de base nécessaire à l’intégration sociale et professionnelle de chaque citoyen. Le rapport du Conseil National du Numérique relatif à l’e-inclusion confirme cette approche : il incite à considérer le numérique comme un levier sans lequel nous ne pouvons exercer notre pouvoir d’agir et être un citoyen à part entière. Ville au carré, réseau ressource des acteurs de la politique des villes en région Centre a également mené une exploration qui confirme ce constat localement au sein des quartiers dis « Politique de la Ville » de la région.

Au delà de l’aspect technique, le numérique apparaît comme un objet d’inclusion sociale et transforme en profondeur nos pratiques et la manière dont nous interagissons entre acteurs de notre territoire. Nous passons peu à peu à des modes d’organisation moins centralisés, la gestion stratégique de l’information devient un enjeu majeur pour l’efficience des organisations et les outils numériques collaboratifs favorisent la coopération entre acteurs économiques, collectivités et citoyens. Au delà, les nouveaux usages numériques réinterrogent les notions de propriété intellectuelle (puisque les savoirs peuvent être reproduits à l’infinie), transforment les process d’innovation (OpenInnovation,…) et les modèles économiques associés.

Le FunLab : un outil de territoire dédié aux innovations

A Tours, le FunLab est partie prenante du Pôle Territorial de Coopération Économique (PTCE) CoopAxis, qui place le numérique au service des projets d’innovation sociale du territoire. Ce pôle fédère les acteurs du numérique qui pensent le développement économique sous l’angle de la coopération et l’innovation ouverte pluri-acteurs. C’est également dans ce cadre que nous contribuons à la dynamique ToursTech, qui consiste en une démarche collaborative territoriale visant l’obtention du label FrenchTech par le biais d’un partenariat avec Orléans à travers le projet commun FrenchTech Loire Valley.

Nous participons donc avec d’autres à la construction d’un pôle d’innovation sur le site des anciennes imprimeries MAME à Tours, qui se dessine comme le « lieu totem » de notre candidature à la FrenchTech. Ce lieu accueillera de nombreux acteurs pour la plupart membres de CoopAxis et est pensé comme un accélérateur d’innovation locale autour du numérique selon deux axes :

  • L’innovation sociale : Répondre à des besoins sociaux non-satisfaits et favoriser l’e-inclusion, en lien avec les usagers (Un livingLab pour designer et tester les services), les acteurs asociatifs (centres sociaux,…), les citoyens et les entreprises.

  • L’innovation Technologique : un éco-système pour accompagner les projets innovants vers leur réalisation (prototypage rapide, programmes d’accélération de projets intensifs,…)

Les Trois pouvoirs du Lab

Pouvoir de “faire”

Le FunLAB a pour première ambition d’offrir à quiconque la possibilité de réaliser des projets de fabrication de toutes sortes. Il s’adresse aux particuliers motivés par un challenge personnel, aux entrepreneurs dans leur cadre professionnel ou encore aux artistes à la recherche de nouveaux médiums.

Et c’est précisément en mettant à disposition de ses membres des ressources aussi bien matérielles qu’humaines, que le FunLAB permet à chaque projet de trouver le chemin vers son aboutissement.

Pouvoir d’innover

Dès qu’un projet peut ainsi sortir du placard où il était remisé (faute des moyens de sa réalisation), qu’une idée prend forme et devient un objet réel, le Fab Lab, comme tous les Fab Labs du monde entier, favorise l’innovation. Et si effectivement on ne peut plus aujourd’hui espérer faire baisser encore davantage les coûts de production pour rester compétitifs, alors il faut produire de la valeur, il faut innover. En se réappropriant la technologie et la fabrication par soi-même (DIYourself –> DIY) ou la fabrication avec l’aides des autres (DIWith Others –> DIWO), le Fab Lab devient un lieu merveilleux où l’innovation peut partir de la base, être facilitée, active, stimulante.

Les retombées sur le marché du travail

L’étape suivante est de voir cette initiative générer des emplois.

En effet, le laboratoire technologique, numérique et citoyen que souhaite devenir le FunLAB réunit tout ce qu’il faut pour cela :

  • il représente un important vecteur d’éducation,
  • il soutient et encourage le potentiel créatif de ses usagers,
  • il est doté d’outils de fabrication numériques très pertinents qu’il met à disposition de tous,
  • c’est enfin en son sein que sont développés des projets qui déboucheront “possiblement” sur des produits, des marchés, des échanges.

C’est une opportunité qu’il ne faut pas laisser passer.

Pouvoir découvrir

De plus, nous vivons à une époque en pleine ébullition, qui connaît l’émergence de nouvelles technologies « numériques » avec, dans le sillon de ces nouvelles ‘possibilités », de nouveaux usages.

Prendre le train en marche, voire contribuer à le faire avancer… N’est-ce pas là une ambition particulièrement motivante pour les membres ?

En effet, ces nouvelles technologies, comme l’impression 3D ou encore ce que l’on appelle désormais l’internet des objets, sont loin d’avoir livrées à ce jour tout leur potentiel, et bon nombre de leurs usages restent encore à inventer.

Accompagner la découverte de ces nouveaux usages, les rendre possibles grâce à notre FunLAB et à ses usagers, est, vous le devinez, le moteur de nos ambitions. De plus, faire entrer Tours, sa région et ces habitants en tant qu’acteurs de cette nouvelle ère technologique et numérique, nous apparaît à la fois comme une nécessité et une forme possible de notre engagement citoyen.

En un mot comme en mille

Ce nouvel outil, à vrai dire « votre » nouvel outil, entend bien apporter un dynamisme nouveau en Touraine, révéler un vivier de créateurs et nouveaux talents issus aussi bien de sa population que de ses nombreuses écoles et universités, un vivier susceptible de favoriser l’implantation de nouvelles entreprises à la recherche de collaborateurs innovants.

 

Laisser un commentaire